mar
31
2016

La femme à la fois victime des guerres et havre de paix dans les Grands Lacs.

_MG_7389.JPG

Mme Assumpta Mugiraneza

Les crises qui ont secoué la sous-région des Grands Lacs ont touché de façon particulière les femmes. Selon Madame Assumpta Mugiraneza, chercheuse et représentant d’IRIBA au Rwanda, elles ont été utilisées comme arme de l’idéologie de haine, où elles ont été notamment victimes de viol dans son pays.

Au Congo, les femmes ont aussi des réalités différentes allant toutes dans le sens de l’humilier. Au Burundi, le même risque guette les femmes burundaises. Pourtant, il a été démontré le rôle de la femme dans la recherche de la paix, lorsque les armes ne sont plus maître des lieux.

Suivez plutôt Madame Assumpta Mugiraneza, chercheuse et représentant d’IRIBA au Rwanda.

Langues: 
Genre journalistique: 

Partager