mar
23
2016

Les athlètes continuent à honorer leur pays

Francine_Niyonsaba.jpg

Francine Niyonsaba à Portland

Francine, scrée championne du monde a reçu tous les honneurs en remportant la médaille d’or sur les 800 m, ce dimanche. Antoine Gakeme a eu une médaille d’argent ce samedi sur la même distance, à Portland aux Etats-Unis dans le championnat du monde d’athlétisme en salle.

Tharcisse Harerimana, chargé de communication au Comité Nationale Olympique et journaliste de sports, trouve que les athlètes burundais sont mieux placés pour faire la compétition dans les prochains Jeux Olympiques de Rio. « Gakeme continue à prouver qu’il peut mieux faire après l’échec de Beijing où cet athlète a été devancé par les Kenyans. Mais il a été demi-finaliste dans la même discipline à Moscou. Gakeme est le 3ème athlète burundais à faire des bons résultats sur cette distance après Nkazamyampi en 1993 et Arthémon en 1995 », rassure avec confiance Tharcisse.

Pour Francine Niyonsaba, Tharcisse apprécie le niveau de cette fille qui ne va que grandissant. Il rappelle qu’elle a été championne d’Afrique sur les 800 mètres et a finit 7ème dans le championnat du monde. Il dit que cette fille a un avenir radieux en athlétisme.
A chaque fois, Tharcisse Harerimana trouve que les athlètes burundais ont réalisé des exploits pendant que le pays était dans une crise.

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager