mai
04
2016

Après sa mort,Papa Wemba élevé à titre posthume au rang de grand officier de l’Ordre des héros par le Président Kabila

Le Président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange a élevé lundi 2 mai à Kinshasa, à titre posthume, l’artiste chanteur compositeur, Jules Shungu Wembadio, alias Papa Wemba, au grade de grand officier, la plus haute distinction dans l’Ordre national « Héros nationaux Kabila-Lumumba ». C’était à l’occasion des obsèques solennelles au Palais du Peuple où le monde politique, économique, social, culturel et scientifique s’est fixé rendez-vous.

Joseph Kabila qui s’est incliné devant la dépouille de l’illustre disparu, l’a décoré de cette haute distinction honorifique « pour le mérite, des loyaux et éminents services rendus à la nation, en Afrique et au monde ou il avait porté la bannière pour faire valoir la culture congolaise ».

Il s’en est suivi la cérémonie de dépôt des gerbes de fleurs par les corps constitués de la République et les différentes personnalités présentes au palais du peuple.

Après la décoration par le Président de la République, le représentant des musiciens, l’artiste-musicien Nyoka Longo Jossart et celui de la famille biologique du défunt, la fille du disparu, ainsi que le ministre de la Culture et des Arts ont eu chacun cinq minutes pour prononcer leurs mots de circonstance.

Le corps a été transféré pour exposition au « Village Molokai » créé par ce grand artiste sur l’avenue Kanda-Kanda, dans la commune de Kalamu.

Il est prévu sur place le recueillement de la population et les différents témoignages sur l’illustre disparu. L’office religieux est programmé dans la soirée au Palais du Peuple. Office religieux qui alignera une quarantaine de prêtres catholiques dont ceux venus du Congo/Brazzaville.

La journée de mardi 03 mai est consacrée au dépôt libre des gerbes de fleurs, recueillement, musiques et spectacles, veillée mortuaire au Palais du Peuple pour le grand public.

Mercredi 04 mai, il est prévu l’oraison funèbre par le gouverneur de Kinshasa, président du comité organisateur, et les absoutes, avant la levée du corps à 12h00 vers la nécropole « Entre Ciel et terre », rapporte-t-on.

On rappelle que la Côte d’Ivoire avait organisé une cérémonie similaire au cours de laquelle cet artiste congolais avait été porté « Commandeur » à titre posthume de l’Ordre national du mérite. c’était au cours d’une veillée artistique au Palais de la culture de Treichville (Sud d’Abidjan).

Cette distinction a été remise à son épouse, Maria Rosa dite « Amazone », rappelle-t-on.

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 
Durée: 
00:01:20

Partager