jui
14
2016

Kigali:les membres de l'UA débattent les questions de la migration en Afrique.

Début mercredi 13 juillet 2016 à Kigali des travaux des vingt neuvième sessions ordinaires du conseil exécutif de l’union africaine. La rencontre va se pencher sur la question des migrations des africains en rapport avec les droits de l’homme. Pendant deux jours, les membres de cette structure s’attèlent sur ce sujet vu l’ampleur des migrations irrégulières.Ces assises ont été officiellement ouvertes par le ministre des affaires étrangères du Tchad MOUSSA MAHAMAT, président du conseil exécutif de l’union.Maitre Claude NYAMUGABO,ambassadeur de la RDC en Ethiopie et envoyé permanant près de l’OUA représente le ministère des affaires étrangères de la RDC à cette session.
Selon des chiffres disponibles, l’an dernier, plus d’un million de personnes ont traversé la méditerrané en provenance d’Afrique pour se rendre en Europe, en passant par l’Italie.Ce nombre est beaucoup plus important que celui des années précédentes, d’après le secrétaire général adjoint de l’organisation des nations unies, Carlos Lopes.Il ajoute que les statistiques prouvent que 250 millions des personnes vivent actuellement hors de leur pays d’origine, et parmi eux de nombreux africains. Cette situation se justifie par le désespoir de certains africains, des conflits armés au cours de six dernières années sur le continent et l’ambition incontrôlée des jeunes. Le haut-commissariat pour les réfugiés « HCR »compte 14 millions d’africains qui sont dans une situation préoccupante.Signalons qu’au cours de cette session du conseil exécutif de l’union africaine, des recommandations allant dans le sens des droits de l’homme pour les migrants seront proposées, puis soumises aux chefs d’Etats et de gouvernement. Bien plus encore, l’on pourra examiner d’autres questions relatives aux accords de Nairobi sur le financement de l’union africaine et la mise en œuvre de l’agenda 2063.
Josué Musole/RNA FIZI

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager