fév
02
2016

Les zones humides pour notre avenir et mode de vie durable

Chaque année le 2 février, le monde entier célèbre la Journée mondiale des zones humides pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne.
Chaque année depuis 1997, des organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l'occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, et de la Convention de Ramsar en particulier. Ce traité intergouvernemental sert de cadre à l'action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources.

Le Ministère de l’Eau, de l’Environnement, de l’Amenagement du Territoire et de l’Urbanisme informe que le thème choisi pour cette année est « Les zones humides pour notre avenir et mode de vie durable ». Le Conseiller à la Direction des Ressources en Eau, Evariste RUFUGUTA, reconnaît que les zones humides dont dispose le Burundi sont en voie de disparition suite aux activités destructrices de l’homme. Il souligne qu’elles « sont exploitées sans se soucier de ce qui va se passer demain ou après-demain». Pourtant, la loi en la matière définit les frontières à respecter comme zones tempos pour la préservation de ces zones humides, grenier de l’eau.

D’après Evariste RUFUGUTA, la protection de ces zones humides doit être une affaire de tout le monde. Il implore la conjugaison des efforts des pouvoirs publics, de la société civile ainsi que ceux de la population afin de couper-court à cette exploitation anarchique des Zones Humides.

La célébration officielle de cette journée dédiée aux Zones Humides est reportée pour le 22 Mars courant. Elle va coïncider avec la journée internationale de l’eau.

Ecoutez Evariste RUFUGUTA

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager