nov
23
2015

Violences faites aux femmes : le Conseil National des Femmes fait appel aux médias

SAM_4881.JPG

Adeline Umutoni

Depuis les années 90, le Rwanda s’est joint aux autres pays du monde entier dans la lutte contre les violences en général mais aussi contre celles faites aux femmes. Dès lors, naquirent pas mal d’associations, des lois furent établies, et une grande force fut mise dans la sensibilisation de la population. Tous ces efforts, seulement pour essayer de résoudre ce problème qui semblait être devenu un fléau mondial.
Mais, malgré toute cette énergie fournie dans ce domaine, ces violences persistent. Les femmes, enfants, hommes, tout le monde est touchés par ce fléau. Au Rwanda, on trouve des ménages où les conjoints s’entretuent, des enfants qui abandonnent leurs familles à cause des violences qui leur sont infligées par leurs propres parents, mais aussi des violences sexuelles faites aux femmes.
Madame Jacqueline Kamanzi, secrétaire exécutive du conseil national des femmes, ne nie pas cette persistance de ces violences au Rwanda. Sans toutefois mentionner les chiffres exacts, elle indique que le trafic d’hommes s’ajoute à ces violences, où les jeunes sont de plus en plus victimes.
« Il y a encore un grand pas à parcourir pour mettre fin à ce problème de violences », renchérit-elle.
En outre, elle demande une collaboration très profonde avec le monde journalistique, pour être à la hauteur de ce problème qu’elle dit être une grande préoccupation pour le gouvernement rwandais, mais aussi pour le monde entier, en général.
Pour madame Jacqueline Kamanzi est le forum des parents, dénommé « Umugoroba w’ababyeyi ». Un programme dans lequel les parents se réunissent une fois par semaine ou par deux semaines, selon l’organisation de l’administration locale. Et là, chaque participant prend la parole pour élucider un ou plusieurs problèmes qui sont fréquents dans des ménages. Les participants cherchent ensembles des solutions à leurs préoccupations. Ils étudient aussi comment faire la propreté partout, comment préparer de la bonne nourriture suivant la qualité et beaucoup d’autres points importants dans la bonne gestion d’un ménage.

Le conseil national des femmes (CNF) a organisé ce lundi une conférence de presse en vue de la préparation des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes. Les 16 jours débutent, chaque année, du 25 Novembre au 10 décembre.
Adeline Umutoni de la Radio Isango Star

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager